La demeure de Manon
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Ven 18 Nov - 19:40

Manon.cieran a écrit:
En l'occurrence ici, le père Castor n'avait rien d'un vieux castor mais tout d'une "jeune" hispanique. Oui jeune entre guillemets car Manon était une adolescente de 14 ans, trop "fraiche", et Shawie était plus âgée qu'elle. Et il est bien connu - pour tout ado qui se respecte - que toute personne dépassant la vingtaine est considérée comme étant "jeune" mais avec des guillemets. Lorsque la personne dépasse la trentaine, elle devient de facto "vieille". CQFD ! Mais, reprenons !

L'espagnole - il y a quelques temps déjà et au détour d'une discussion en taverne lors de l'avant-dernière mobilisation - avait proposé à la blondinette de lui parler de ses parents qu'elle avait un peu connu semble-t-il. Sur le coup, la jeune fille avait refusé d'un non catégorique. Sa mère, elle la connaissait, souvent triste, peu affectueuse malgré les efforts consentis. Elle avait néanmoins toujours pourvu aux besoins de sa fille, à son éducation et lui avait fait découvrir une partie du "monde". Mais, son père... Manon ne l'avait jamais connu. Toute son enfance, elle avait observé les autres enfants du village avec leur père, les enviant presque. Car oui, Manon aurait adoré se faire enguirlander lorsque petite, elle goûtait les vers de terre, les cailloux, l'herbe et tout ce qui lui passait sous la main, ou quand elle décimait son armée de vers de terre en tirant d'un coup sec aux deux extrémités du lombric... (Oui, les enfants sont parfois sales et cruels). La dragée aurait aimé tomber amoureuse de son papa comme toutes les petites filles, qu'il la fasse sauter sur ses genoux, qu'il lui apprenne à chasser, à manier l'épée. Mais rien, elle n'avait rien eu de tout cela. En lieu et place de l'amour d'un père, elle avait développé un tic de langage, les "manonismes", et en grandissant, elle était devenue une enfant timide et renfermée. C'est peut-être aussi parce qu'elle n'avait pas eu de père que son petit coeur d'adolescente vibrait plutôt pour des hommes âgés de plus de trente ans, que pour des garçons de son âge. Les seules choses qu'elle connaissait de son père, c'est qu'il avait été soldat et qu'il avait les yeux bleu. Tout le monde lui répétait qu'elle ressemblait à sa mère, sauf pour les yeux, elle avait les yeux de son père. Son père, elle l'avait donc imaginé, idéalisé. Il était devenu pour elle une icône, un mythe. Papa était forcément beau, intelligent, bon et il était évidemment le plus fort du monde. Alors quand Shawie lui avait proposé de lui en parler, le visage de Manon s'était durci et la réponse avait été sèche. "Non, je ne veux rien savoir". Puis, le temps avait fait son oeuvre. La dragée avait mis à sac la maison-forte de Chalancey et le château d'Ussy-sur-Marne pour y trouver une trace de son père, un portrait, une lettre de lui, quelque chose, mais elle n'avait rien trouvé de lui, ni là-bas, ni à Troyes dans la chaumière de sa mère. Rien... Si bien qu'elle finissait par se demander si vraiment elle avait eu un père, d'autant plus qu'en grandissant, elle s'était bien rendue compte qu'elle ne portait que le nom de sa mère. Pourquoi ? Sa cousine Kiara portait bien le nom de tonton Andrea. Manon ne comprenait pas. Aussi, était-il temps de donner une consistance à celui qui aux yeux de la jeune fille n'était qu'une idole. Il était temps qu'il prenne forme à ses yeux.

Elle avait couché quelques mots sur un morceau de parchemin qu'elle avait fait porter à la brune apprentie. Le pli commençait en ces termes : "Shawie, il y a plusieurs mois, tu m'as proposé de me parler de mon père, je suis prête à t'écouter. Si tu le souhaites, tu peux me rejoindre au Lys Blanc quand les cloches de l'église du village sonneront les vêpres". Manon espérait vivement que cette dernière viendrait au rendez-vous et saurait lui apporter les réponses qu'elle attendait. Alors qu'elle était assise à une table de la taverne du lys blanc, l'angoisse montait dans la tête de la mini-Blanche. L'espace de quelques minutes, elle paniqua complètement. Sa respiration se fit haletante, ses joues se teintèrent de pourpre et les larmes lui montèrent aux yeux. Et si elle était déçue, et si l'homme ne correspondait en rien à l'image qu'elle s'en était faite. Non... Ce n'était pas possible. Ce n'était pas envisageable car sa mère avait certes nombre de défauts mais elle était droite dans ses bottes et l'homme qu'elle avait aimé devait forcément être un homme bien. Les poumons de l'Amnell junior se vidèrent petit à petit et la tempête qui l'agitait précédemment laissa place à un calme olympien.

Elle était prête...



[hrp]* Titre joyeusement piqué à un dessin-animé.[/hrp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Ven 18 Nov - 19:40

Shawie a écrit:
"Shawie, il y a plusieurs mois, tu m'as proposé de me parler de mon père, je suis prête à t'écouter. Si tu le souhaites, tu peux me rejoindre au Lys Blanc quand les cloches de l'église du village sonneront les vêpres".


Ainsi donc l'oisillon était fin prêt. Ce n'est jamais simple d'entendre de la bouche d'autrui la vie de son paternel, surtout quand on ne l'a pas connu. Oh, elle avait bien refoulé tous ces souvenirs au plus profond d'elle. Cette période de sa vie était des plus belles, oui vraiment. Azz' serait sans doute fière de savoir qu'à un moment, l'Espagnole fut en effet heureuse de vivre. Cette époque était la meilleure. C'était une époque de jeunesse, de folie, de richesse abondante, de non souci et d'évidence. De longs nuages en écharpes, venus du sud, avaient envahi le ciel. La lune pâle y plongeait, puis en émergeait l'instant d'après, de sorte que Sha marchait tantôt dans l'ombre, tantôt dans la lumière.

Ainsi donc les vêpres lui ferraient un doux souvenir. Qui l'eut cru.

L'Espagnole poussa la porte de la taverne et chercha du regard Manon, qu'elle aperçut sur le champs. Elle aurait parié ne pas la trouver, se débiner pour être franche.



Jé ne pensais pas té trouver là à vrai dire.


Un sourire presque amical s'en vient la gratifier. Elle n'était pas armée, d'ailleurs, elle avait décidé de ne plus se promener armée. Pour éviter de déraper. C'est donc deux godets en main qu'elle posa son cul. Un fut déposé devant Manon -sans alcool bien sur- et un devant elle. Une gorgée fut avalée puis son regard se posa sur Manon. La première fois qu'elle l'avait fut, la ressemblance lui parut évidence et avec le temps, elle finit par se dire qu'elle devait trop picoler. La jeune fille était tellement timide et renfermée qu'il était impossible qu'elle soit sa fille. Et pourtant, plus Manon parlait, plus Sha prenait conscience d'une certaine ressemblance. Physiquement au moins.

Et pour bien montrer qu'en effet, elle eut connu son père, elle commença par :



Alors, ce chevelu de Polibe té travaille ?

Qué veux tu savoir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Ven 18 Nov - 19:40

Manon.cieran a écrit:
Les grains de sable s'écoulaient doucement dans le sablier tandis que Manon attendait, attablée, droite sur sa chaise, les mains liées reposant sur ses cuisses. Elle était impatiente... impatiente, déboussolée, curieuse mais aussi un peu craintive quant à ce qu'elle allait découvrir. L'ascenseur émotionnel en somme. Lorsque Shawie se montra, la blondinette lui adressa un sourire quelque peu angoissé. Et le sourire s'agrandit quand une citronnade vint prendre place devant le nez de la dragée. Elle se revoyait plusieurs mois auparavant assumer, devant l'Espagnole, l'idée que boire de l'alcool dans une taverne n'était absolument pas une obligation. Depuis la blondinette avait goûté à la bière lors de ses virées nocturnes, mais cela ne l'avait pas du tout convaincue. L'adolescente n'appréciait ni le goût ni la texture.

Attrapant le verre dans ses mains, elle fit tournoyer le liquide qui l'occupait, pensive. Puis après un petit moment de silence, Manon répondit aux questions de Shawie. La brune n'était pas diplomate pour deux sous. Elle taillait le lard sans se poser de questions. Les premières fois, l'adolescente avait été déstabilisée, mais petit à petit, elle s'y était faite et avait compris que l'hispanique agissait ainsi avec tout le monde et qu'elle était, juste, brute de décoffrage.


    - Ce n'est pas que ça me travaille, déclara-t-elle d'une petite voix, c'est que j'aimerais juste que tu m'en parles pour apprendre vraiment à le connaitre.

Une petite pause gênée s'imposa. Petite pose pendant laquelle Manon porta le verre à ses lèvres pour en boire quelques gorgées.

    - Je connais de lui que peu de choses finalement. Qu'il était bon, qu'il avait les yeux bleus et que c'était un soldat. Je ne sais quelle a été son enfance, si elle a été heureuse, où il a vécu ? Ces parents sont-ils toujours en vie ? Toi, quel âge avait-il quand tu l'as connu ?


Manon avait commencé par son enfance, d'autres questions viendraient ensuite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Ven 18 Nov - 19:41

Shawie a écrit:
C'était presque gênant de connaitre d'avantage le père que sa propre fille. L'Espagnole ne dit rien -contrairement à d'habitude-, elle laissa Manon prendre le temps qu'il lui fallait pour poser les questions qu'elle jugeait nécessaire. C'est que, ça lui foutait un bon coup au moral en y pensant, le bon temps quoi.


Son enfance.


Elle bu une bonne gorgée et commença.


J'étais gamine. C'était un ami dé mon frère alors jé traînais avec eux tu vois. Nous devions avoir quoi, une dizaine d'années de différence. Petits, Kelso et ton père étaient inséparables. Nous étions dans le Languedoc , à Uzes pour être précise. Polibe avait ses parents encore, mais jamais connu. Ils sont morts bien plus tard.

Son enfance a été heureuse et il était déjà bienveillant. Toujours a vouloir protéger le plus faible, il rêvait de devenir un grand soldat, comme tous les garçons jé suppose. Mais qui l'eu cru à cette époque qu'il le deviendrait ?



Un léger sourire se détacha des paroles. Le regard dans le vide, elle repensait donc à toute une vie mise de côté pour éviter d'y penser. Que se serait il passé si elle avait suivit la ligne toute tracée qu'ils avaient mis en place tous les trois ?


Ton père était un bel homme. Il avait les cheveux blonds assez longs pour un homme aux yeux bleus. Un visage d'ange à qui tout lé monde donnait lé bon dieu sans confession. Un peu comme toi. Nous faisions des bêtises dé gamins sans grande importance, insouciants et pleins dé joie de vivre. Polibe ... était déjà très droit avec le "bien et le mal". Jamais il né fut quelque chose qui pourrait nuire. Il avait lé donc de faire passer les autres avant lui et plus d'une fois, c'est lui qui prenait les punitions. Il était lé plus grand et il savait bien parlé. Donc c'était lui qu'on attrapait mais jamais il a dénoncé Kelso ou moi. Jamais. Tout lé monde lé savait qué ce n'était pas lui, mais il fallait bien un coupable.


Combien de fois, elle lui avait jeté des oranges à travers les grilles d'une prison ? Combien de fois elle venait jouer avec lui à travers les grilles ? En y pensant, un simple coup de pied aurait pu briser les chaines.


Lorsque ces parents sont morts, j'avais alors 9 ans. Lui, il devait en avoir 17 ou 18. Les garçons ont décidé de partir d'Uzes pour remonter et voyager. J'ai donc suivis bien sur.


Et la Champagne en ligne de mire.


Nous avons posés nos baluchons en Champagne plusieurs mois après. Kelso a directement prit place dans la mairie de Varennes. Polibe ... a signé son engagement dans les Loups de Champagne -Force et Honneur comme ils disent-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Ven 18 Nov - 20:38

La jeune fille restait pendue aux lèvres de l'Espagnole attendant avec la plus grande impatience de découvrir enfin qui était son père. Elle posa ses mains toujours jointes sur la table et se rapprocha pour être certaine de ne rien manquer. Manon écouta la brune lui expliquer que papa était un ami de son frère et qu'elle-même était enfant, plus jeune que les garçons de dix ans. Puis, sa bouche s'entrouvrit de surprise. Le coeur de la blondinette se serra de tristesse. Jamais, elle n'aurait imaginé les fantômes de son enfance ressurgir, bien que ce fantôme là avait été le plus gentil et drôle des Casper. Et sans le savoir, l'adolescente avait fugué dans la région où avait vécu son père. Manon se ressaisit et replongea ses aigues-marines dans les yeux de l'Espagnole, buvant ses saintes paroles. Ainsi son père avait non seulement été un homme bien, mais, il avait été un gamin intrépide et généreux. On lui aurait confié le bon dieu, comme à elle. Le visage de Manon s'éclaira d'un large sourire en entendant Shawie prononcer ces quelques mots. La dragée était fière, tellement fière. Son père était parfait, et en plus, elle avait des points communs avec lui. Une larme nacrée perla sur le coin de son oeil droit, larme qu'elle essuya rapidement d'un revers de la main. Manon laissa à Shawie un peu de temps avant de reprendre la parole. Peut-être, ses souvenirs étaient-ils difficiles à faire remonter à la surface. Elle hésita puis osa tout de même.

    - Je ne savais pas que tu avais un frère..., dit-elle d'une petite voix en avançant sa main pour prendre celle de Shawie. Peut-être la brune ne se laisserait pas faire, mais, Manon ne se voyait pas lui cacher. Tu sais, je l'ai connu ton frère. Il s'est un peu occupé de moi quand j'étais petite...


Il était même plus. Il avait été sa nounou d'enfer pro tempore, il était son Prince Servant, son chevalier Charmant. Oh bien sûr, elle ne se souvenait pas de tout, mais seulement de quelques bribes de souvenirs de son plus jeune âge alors qu'il l'avait en garde. Et cet homme était le meilleur ami de papa, tout comme l'Espagnole qui était la soeur de la blondinette aujourd'hui. Le monde était petit et les pages inconnues de l'histoire de la dragée se noircissaient à mesure que l'hispanique évoquait son passé. Manon fut déçue de savoir que ses grands-parents étaient décédés, bien qu'elle s'en doutait un peu.

    - Vous faisiez quoi comme bêtises ? Vous voliez des pommes dans le verger des voisins ? Vous trainiez au mauvais endroit au mauvais moment ?


Si son père avait été arrêté par la maréchaussée pour de petites bêtises, la dragée se devait de l'être aussi. Sa prochaine mission, son prochain flirt avec le côté obscur était tout trouvé... Une lueur d'espièglerie apparut dans le regard bleuté de la blondinette, tandis qu'elle se lançait dans une nouvelle question.

    - Quel âge avait papa quand il a signé dans l'armée ?


Papa... Qu'il était bizarre pour la dragée de prononcer ce mot devant quelqu'un et à voix haute. Ce mot, qui jusqu'à présent, n'était sorti de sa bouche que lorsqu'elle était seule et qu'elle lui "parlait". La voix de l'adolescente s'était d'ailleurs cassée quand elle avait prononcé ce simple mot, probablement sous le coup de l'émotion et de la tristesse. La fragilité de la jeune fille était plus omniprésente encore qu'habituellement, tant elle était affectée par l'ascenseur émotionnel qu'elle subissait.

    - Sais-tu s'il a été heureux, si cela lui plaisait ?


Et cette question était importante pour la dragée car sa présence au sein des Blanches résultait de sa volonté de mimétisme, de ce souhait de faire comme son père. Elle voulait apprendre à se battre comme lui, et, à soigner aussi pour éviter aux autres fillettes de perdre leur père.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Lun 19 Déc - 13:54

Shawie a écrit:
Sujet sensible que venait là : son frère. Il parait qu'il ne faut jamais parler en mal d'une personne morte, il parait que cela porte malheur et que ce n'est pas respectueux. Pourquoi respecter une personne quand elle est morte si on ne l'a pas respecté quand elle était vivante ? Kelso était un petit con de perfectionniste, hautain, prétentieux, fourbe et droit dans ses bottes. C'était super comme qualité sauf quand la personne qui les possède est votre frère. Le comportement humain lui échappait la plupart du temps, les réactions des gens aussi. Tout ce qui lui semblait logique était absurde pour les autres. Alors, quand Manon lui prit la main, elle se laissa faire. Pourquoi pas.


J'ai perdu de vue mon frère une fois qué nous sommes arrivés en Champagne. Disons qué nous avions fait des choix totalement différents et qué nos vie né devaient pas se passer ensemble. Ça restait mon frère mais nous étions séparés.


Ensemble mais séparément.

Elle ferma les yeux un instant, reprit sa main et soupira un bon coup. Finalement, elle finit par se demander pour qui cet entretien serait le plus douloureux.



Je volais des pommes dans lé verger, jé voler du pain sur les marchés. Jé le faisais pour survivre et Kelso mé montrait l'exemple. Disons qué j'avais pour dicton : "quand tu veux quelque chose dans la vie, tu n’as qu’à tendre la main et tu le prends.” Ton père avait des parents, il n'était pas dans lé besoin. L'effet dé groupe si tu veux. Il nous suivait mais jamais il faisait. Il nous "protégeait". Nous allions dans les tables clandestines dé jeux, dé combat, juste pour regarder ou pour parier une pièce.


Elle rassembla ses souvenirs. Champagne ... armée ... mairie ... , elle avait 10 ans, sans doute un peu après. Le temps de remonter la moitié du Royaume. Elle tordit le front, s'enfila une petite gorgée au passage.


Il a signé desuite en arrivant, jé crois qu'il devait avoir a peine 20 ans. C'était en somme, toute logique pour lui. La politique, il n'y comprendrait qué dalle, c'était Kelso le spécialiste. Chacun sa voix. Rapidement il est devenu Capitaine sous lé règne dé euh ... Maltea mé semble. Ensuite Kelso est devenu Duc à son tour gardant ton père près dé lui. Mé semble qué d'ailleurs, c'est à la caserne qu'il a du rencontrer ta mère.


C'est alors qu'elle sourit à la dernière question de Manon. C'est à son tour qu'elle lui prit la main, faisant comme elle. Ça devait signifier quelque chose.


Il était fait pour ça ! Faut qué tu saches quelque chose sur lui. C'était un meneur né.

Il avait lé don de savoir quoi dire pour qué les gens lé suivent. Il n'était pas simple soldat, c'était LE soldat. Dé mémoire, il a monté une rébellion contre le pouvoir en place car les soldats n'étaient pas payés. Il a menacé le duc en place -un certain Ghost d'Izard-, risquant dé tout perdre pour simplement gagner son du. Ils sont tous montés sur Reims. C'était en 1458 cette histoire ! Il a obtenu ce qu'il voulait lé petit enfoiré.

Alors oui, cela lui plaisait. Crois moi, té savoir dans cet ordre, le rendrait très fier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Lun 19 Déc - 13:54

Manon.cieran a écrit:
La jeune fille n'insista pas lorsque la Blanche Hispanique aborda les relations qui semblaient tendues avec son frère. Manon ne put s'empêcher toutefois de trouver cela dommage. Elle n'avait jamais eu de frères ou de soeurs et cela lui aurait plu d'avoir quelqu'un sur qui compter, quelqu'un à embêter, à qui montrer les bêtises que se doit de montrer une grande soeur. Bien sûr, elle avait essayé de se trouver des beaux-pères mais cela n'avait jamais fonctionné, pas faute d'avoir essayé pourtant... Manon avait bien Xilon, son cousin, mais il était bien plus âgé qu'elle et ne pensait qu'à courtiser les dames. Quant à sa cousine Kiara, elle n'avait fait sa connaissance que tardivement. Alors seule, Manon l'avait été pendant toute son enfance. Et ce n'est que depuis son intégration au sein de l'ordre qu'elle avait pu côtoyer des personnes de son âge. La dragée avait écouté la suite avec le plus grand intérêt, s'y croyant presque, alors que les anecdotes comptées par Shawie prenaient forme sous les yeux de la blondinette. Les aigues-marines brillèrent à l'évocation de la passion pour le jeu de son père. Les chiens ne faisaient pas des chats à n'en pas douter. Elle avait toujours cru que cette passion venait de sa mère, à priori c'était également une passion partagée par son père. Et le visage de Manon s'éclaira encore un peu plus. Son père avait été plus qu'un soldat, il avait été capitaine, se battant pour que ses hommes ne meurent pas de faim et puissent vivre convenablement... Une sorte de chevalier, de Robin des Bois... Et à ces mots, la blondinette en frissonna. Il était plus qu'un homme bien, il avait été l'homme parfait, courageux, valeureux, aimant. Bref, il était le père que désirait toutes les petites filles et l'époux que devait chercher toutes les femmes. De cela, Manon en était on ne peut plus fière. L'Amnell Junior resta quelques instants muette, le temps d'intégrer les informations données par Shawie, les savourant. "Crois moi, té savoir dans cet ordre, le rendrait très fier". Son coeur d'adolescente fit un bon dans sa poitrine.

    - Shawie... Tu sais, ma mère n'a jamais trop voulu m'expliquer les circonstances de sa disparition. Je sais que cela s'est produit après une guerre, celle contre le... Elle chercha le mot. ... Ponant, mais c'est tout. Il a été blessé ?


La dragée fit une courte pause puis s'adressa de nouveau à l'Espagnole.


    - A t'entendre parler de lui, j'ai l'impression qu'il comptait beaucoup pour toi, qu'il était comme un second frère pour toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Lun 19 Déc - 13:54

Shawie a écrit:
Elle secoua la tête.


Jé ne sais pas où il a été blessé Manon, jé suis navrée dé ne pas pouvoir té répondre sur la question la plus importante qué tu dois te poser. Je sais simplement qu'un jour, il est partit dans un couvent pour se faire soigner et qu'il n'est jamais revenu.

Oui, il comptait beaucoup pour moi même si nous étions véritablement opposés. Kelso était mon frère mais entre nous, jé peux assurer que c'est Polibe qui remplissait ce rôle à merveille.



C'est marrant comme dans une taverne, les discussions des différentes tables sont totalement opposées. Au fond de la salle, un groupe de quatre personnes se tenaient prêtes à se foutre sur la gueule pour une partie de cartes. Au comptoir, un riche bourgeois s’apprêtait à faire affaire avec une catin. Derrière, le tavernier lorgnait le petit gros qui semblait partir sans payer. Juste devant les deux Blanches, un couple sur le point de terminer une relation sans doute très longue. Et puis, il y avait une table singulière d'amis qui picolait et qui pariait sans doute qui se coucherait le plus tôt.

En arrivant en Champagne, elle s'était demandée ce qu'elle foutait là. Juste quand on pense avoir tout compris, l'univers nous prend par surprise, et on doit improviser. On trouve le bonheur dans des endroits inattendus. On retrouve notre chemin vers les choses qui comptent le plus. L'univers est très étrange. Parfois, il trouve le moyen de faire en sorte qu'on se retrouve exactement là où on doit être.



Est cé que tu as d'autres questions ?


En lui adressant un semblant de sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon
Mini-blonde
Mini-blonde
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/08/2012

MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   Dim 22 Jan - 15:30

Voilà... L'entrevue avec Shawie prenait fin. Manon, partagée entre l'envie de pleurer et de sourire, ne cessait de ressasser les propos de Shawie. Comme elle était triste de ne pas avoir connu ce père dont tout le monde vantait les mérites, cet homme que sa mère n'avait jamais remplacé malgré les tentatives de l'adolescente. La vie était parfois injuste malgré ce que pourrait lui dire plus tard un ancien mercenaire réformé. Toutefois, il n'aurait pas tord sur une chose. Son père avait eu la vie, sans doute, qu'il avait souhaité. Les souvenirs de Shawie avaient permis à l'adolescente de découvrir l'enfance de son père et en cela, jamais la blondinette ne pourrait la remercier assez. La jeune fille n'osait imaginer la douleur que devait ressentir l'hispanique à cette évocation, tant elle semblait aimer son père d'un amour fraternelle. La dragée se leva de sa chaise et vint rejoindre la brunette pour poser genou à terre. Des questions, elle en avait des milliers encore mais ce serait pour une autre fois.

    - Grandmercé pour tout, Shawie. J'imagine que ça n'a pas dû être simple pour toi non plus. Mais, ça m'a fait beaucoup de bien de pouvoir discuter de lui avec toi qui l'a connu dans sa jeunesse. Tu étais ma soeur du fait de l'ordre mais maintenant, tu es plus que cela encore.


Manon se redressa et ni vu, ni connu mais aussi très furtivement, elle colla une petite bise sur la joue de la brunette avant de fuir très rapidement en arrière de peur de se prendre un taquet derrière la tête. Chose que ne manquerait pas de faire l'hispanique un jour ou l'autre pour lui faire payer ce geste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Père Castor, raconte-nous une histoire...*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Père Castor, raconte nous une histoire!
» Moug : "... Nymphe ?... Raconte-moi une histoire !"
» Raconte nous une histoire
» Raconte moi une histoire, la bd
» [Clos] Raconte-moi une histoire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château de sable :: La "caverne de la rose d'or" :: Essais-
Sauter vers: