La demeure de Manon
 
AccueilCalendrierFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Rp] Mon beau petit bâteau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:25

Kelso a écrit:
[Rp aux arpenteurs]



Juillet 1461 - 1000 ème jours de mer au moins -



Le bateau c’est beau, c’est reposant, c’est une évasion vers le grand large, la possibilité de voyager chez les Anglois par exemple, de découvrir des duchés lointains. De savourer l’air marin, d’avoir les cheveux au vent, de prendre goût à la pèche …

Nom d’Aristote !

La vie d’un marin était chiante fallait il bien se l’avouer. Pécher, regarder l’horizon, vomir, dormir, vomir, vomir et vomir. Et depuis combien de temps n’avait il pas fait l’amour ? Ces braies le lui rappelait chaque jour de sa pauvre existence. D’ailleurs le mur de sa chambre, enfin de sa couchette pas plus grand que le bureau du Chambellan de Champagne, lui rappelait aussi. Des petits traits étaient soigneusement marqué pour lui rappeler le nombre de jour qu’il était à bord du navire. Sauf que cela correspondait aussi aux nombres de jour d’abstinence.

Pire que tout ça ? Etre sur un bateau avec une femme -coincée du derrière qui plus est- était juste le truc de trop.

Il n’avait jamais vu Coxynel comme une femme. C’en était une, pas de doute, mais pour lui c’était surtout son pote quoi, le mec avec qui on rit et on boit des chopes. Avec qui on fait la guerre en l’occurrence. Mais à regarder de plus près, elle n’était pas si « homme ». Non, bien au contraire. Elle avait des formes, une poitrine rebondie et ferme à première vue, un joli derrière, des cheveux qui tombaient sur le bas de ces reins quand ils étaient lâchés.

Bref, c’était plus que potable malgré un caractère de chieuse ambulante. Une femme quoi. Une vérité éclata au grand jour. Pourquoi, quand comment ?


Coxynel est une femme !

Et la, il fut choqué de penser cela. Coxygel -petit surnom amical- était devenue une femme à ces yeux !

La nuit tombée et ils n‘étaient pas beaucoup sur le navire. Ca le laissait encore plus pensif. Tiraillé bien entendu car jamais il n‘aurait pensé être attiré vers lui enfin elle ! Peut être que s‘il lui propose direct un quelque chose, elle accepterait à son tour. Après tout, les femmes aussi doivent avoir des besoins à assouvir.

Motivé comme jamais, ne pas douter, y aller direct, entrer et lui dire, la prendre par la taille et l‘embrasser.


Ahum, Coxy t’es là ? Tu dors ?

C’était un bon début.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:26

Coxynel a écrit:
Juillet 1461 : tout pareil mais avec beaucoup moins de jours !



Enfermée dans sa cabine - c'est tout le privilège que d'être le cap' que d'avoir sa propre cabine -, le nez plongé sur une carte et armée de son compas, la blonde champenoise tentait de déterminer la position actuelle du navire et le cap à tenir pour les prochaines heures.

Les quelques jours passés en mer avaient été plutôt instructifs. Il y avait d'abord eu l'initiation sur la Marquise en compagnie de Bart et Pierre et à coup de conseils épistolaires de Cim puis les premiers pas en solo. Coxynel avait retrouvé la joie de vivre qui l'animait il y a quelques années. La Champagne, la politique lui semblaient alors bien loin et pour rien au monde, elle n'y retournerait, quand bien même, elle aimait ce Duché qui l'avait vu s'épanouir mais également souffrir.

Désormais, c'est en mer qu'elle s'épanouissait. Un jour, un homme lui avait dit que les vagues entendaient dés lors qu'on savait leur parler. Il avait raison et la jeune femme aimait cela, parler aux vagues. Secrètement Coxynel espérait d'ailleurs transmettre cette passion aux équipiers qui l'avaient rejointe dans cette aventure et surtout à sa fille qui malgré son jeune âge semblait prendre goût à cette nouvelle vie.

Certes, la vie à bord n'était pas toujours facile. La nourriture n'était pas toujours très variée. Les pluies et les tempêtes faisaient parfois chavirer l'estomac de l'équipage, tout autant que leurs bras qui se trouvaient mis à rude épreuve par les éléments, lors des manoeuvres. Malgré cela, le moral de la petite troupe lui semblait bon. L'inverse était d'ailleurs sa principale crainte.

Tandis que l'animal traçait une croix sur la carte, une voix masculine résonna.
Kelso !
D'un bond, elle posa plume et compas et sauta de sa chaise afin de lui ouvrir la porte.

'Soir Kelso.
Non, je dors pas, je travaille, histoire de pas vous dire demain que l'on est perdu au milieu de nul part !
, ajouta-t-elle avec le sourire.

Elle s'écarta un peu de l'embrasure de la porte afin de le laisser entrer. Il était tard et le Duc de Rosnay semblait préoccupé.


Qu'est-ce qui t'amène, dis-moi ?

Prise d'un doute, la jeune femme posa ses yeux verts sur son ami. Elle savait l'épouse de Kelso enceinte. Probablement avait-il envie de la rejoindre afin de voir son enfant qui allait naitre prochainement et était-il venu le lui annoncer. C'était somme toute légitime. Ancienne militaire qu'elle était, le fomme champenois savait pertinemment que le moral de l'équipage était la chose la plus importante pour son bon maintien mais qu'il ne servait à rien de vouloir retenir quelqu'un qui ne voulait pas rester.

Tu veux boire un truc ? Tu peux t'assoir., lui dit-elle en montrant la table qui faisait office de bureau et les trois chaises qui l'encerclaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:26

Kelso a écrit:
La porte de la cabine ouverte, il regarda s’il n’y avait pas des signes avant coureur de sieste sur le visage de la blonde. C’est-à-dire trace sur une joue, bave en coin de lèvre, cheveux en bataille … quoi que ce dernier détail n’était pas à prendre en compte avec Coxy ! Il entra donc sa la pièce et fut choqué de voir qu’elle était beaucoup plus grande que son espèce de piole lamentable qu’on lui obligé de partager avec un guignol.

Je vois que tu te fais plaisir. Ca va, tu as de l’espace comparé à moi qui ressemble à une sardine dans ma « chambre ». C’est une honte et je réclame d’ailleurs d’avoir un truc mieux, digne de mon rang !

Et je suis certain que nous sommes perdus au milieu de nulle part déjà mais personne ne pourra appuyer mes dires. Je me demande comment tu fais pour te repérer au milieu de l‘eau. C‘est la même partout en fait donc c‘est compliqué. D‘où le fait que je sois persuadé qu‘on est paumé depuis le début, ou alors on tourne en rond. C‘est possible aussi.


Ceci étant dit, pour sur qu’elle l’ignorerait mais au moins, il avait râlé.

Ce qui m‘amène est bien c‘est un manque cruel de sexe, donc je venais voir si par hasard, tu ne ressentirais pas la même chose et donc, qu‘on pourrait faire un petit quelque chose histoire de nous soulager tous les deux.

Au lieu de quoi il répondit en haussant les épaules :


Bah rien de spécial.

Il posa donc son fessier sur un chaise, et acquiesça pour la proposition de boire un truc. C’était pas mal ça, la faire boire pour faciliter le contact. Elle serait peut être plus réceptive à la proposition une fois quelques verres enfilés.

Va pour picoler un peu mais ne me sert pas un truc Normand. Si leur vinasse est aussi bonne que leur accueil, ca laisse songeur.

Il la regarda.

Ben oui c’était une femme, il en était sur maintenant.


On va où ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:26

Coxynel a écrit:
Deux verres empilés dans une main, une bouteille dans l'autre, la bonbonnière ne put s'empêcher de sourire et c'est un :

La grande cabine, c'est pour le chef, qui sortit tout seul.

Tu sais, j'ai besoin d'espace pour ranger les cartes et les instruments. Et puis il y a Manon et ses jouets qui prennent de la place lorsqu'elle est là.

D'un mouvement de tête, elle lui désigna le compas et la carte.
Fausse excuse ?
Pas vraiment, qui dit capitaine, dit grande cabine. Un point c'est tout. Cela dit, pour râler comme un putois, Kelso était en forme. C'est qu'elle avait fini par cerner la bête depuis le temps qu'ils se connaissaient. Ca remontait à... à au moins ça, oui ! Et lorsque le Kelso râlait, c'est qu'il était dans son état normal, en bonne santé quoi.


La taille de la cabine n'a rien à voir avec le rang, je te rassure. Puis bon... T'aurais l'air malin à tirer les voiles avec ta couronne de Duc vissée sur la tête !, le taquina-t-elle.

Bon t'es en forme, dis moi ! Ca fait plaisir à voir.

La blonde déposa les verres sur la table ainsi que la bouteille avant de s'en aller en prendre d'autres. Il y a de bonnes habitudes comme ça qui ne se perdent pas et le placard de la cabine était - non pas rempli de vêtements et autres accessoires féminins tous plus inutiles les uns que les autres pour la Champenoise - mais bel et bien de sucreries et à boire.

Revenant aux côtés de Kelso, elle manqua de laisser échapper la bouteille de Béné et ce n'est que par un numéro d'équilibriste qu'elle lui évita de s'écraser sur le sol. Mieux vaut se faire un tour de reins que de gâcher une goûte de Bénédictine.

A la question de l'endroit où ils se rendaient, Coxynel répondit par un sourire. Elle tira la carte qu'elle plaça devant son ami afin qu'il puisse mieux voir. A sa droite, légèrement penchée en avant - une main posée sur la table - elle pointa l'index de son autre main sur la croix qu'elle avait tracé quelques minutes auparavant.


Actuellement, nous sommes là. Et nous sommes partis de là, tu vois. Pour nous repérer, j'utilise l'instrument qui est là-bas, les étoiles et notre allure.

L'index traça une arabesque jusqu'à un autre point de la carte. Le doigt défila encore un petit temps sur le vélin, jusqu'à s'arrêter sur la croix de couleur rouge.

Voilà où nous nous rendons. Comme tu peux le voir, il y en a encore pour un moment. Pour l'instant, les conditions sont très favorables mais ce n'est pas dit que ça continue.
Ca te plait toujours la vie à bord d'ailleurs ? Ce n'est pas trop dur ?


La blonde se redressa et retourna se poster près des bouteilles. S'il était venu lui annoncer qu'il souhaitait quitter l'équipage, elle lui donnait l'occasion de se lancer sans crainte.

Tu veux quoi ? Il y a du vin de Champagne, du vin sucré d'Anjou, pour une fois qu'ils ont inventé quelque chose de bien ceux-là, du Calva, du cidre, de la Béné... C'est normand mais c'est bon... Il y a aussi un fût de bière en cale qu'on peut mettre en perce. Faudrait d'ailleurs qu'elle pique, un jour, une bouteille de Whisky à la Patronne pour lui faire goûter ça. Sûr qu'il devrait aimer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:27

Kelso a écrit:
Mouarf

Si tu te vautre, laisse moi rire !


Carte sous le nez, il lorgna rapidement sans pour autant prêter trop d’attention aux explications. Extrêmement inutile à ces yeux mais qui avait l’air de ravir Coxy, alors il fit l’effort de ne pas l’envoyer bouler, et d’écouter d’une oreille, hochant la tête de temps en temps. Le côté militaire de la blonde qui devait ressortir la : carte, compas, guerre toussa lui plaisait.

Dure n’est pas le mot. Ennuyante des fois.

La vie à bord est assez monotone. J’ai envie de casser de la coque, de piller des bateaux ennemis et pour le moment je ne goute qu’au plaisir gustatif des poissons. Et encore, quand ce n’est pas une savate que je remonte. Quand on était la haut, j’en ai ramassé des babioles.


Il se gratta le menton faisant mine de réfléchir pour la boisson. Tout le monde savait qu’il n’y connaissait rien mais, soit pour flatter son énorme égo, soit car elle l’ignorait vraiment, elle lui avait demandé. Haussement d’épaule.

Vin sucré d'Anjou. Et laisse moi la bouteille à côté !

C’était bien beau toussa, il avait presque oublié pourquoi il était venu. A la base, c’était vraiment pas pour taper la causette, même si cela n’était pas déplaisant. La solitude était de mise aussi sur un bateau mais ca lié les gens d’une autre façon. C’était paradoxal. Il la regarda en coin et sourit. C’est que Manon -sa petite princesse qu’à lui- lui ressemblait de plus en plus. Un bon point.

Et toi alors, la vie ne t’ennuis pas ici ? Toi qui était habituée à la guerre et autres joyeuse ries.

Tu ne manque de rien ?


Fallait être filou quand même.

Si ta besoin de quelque chose, tu peux me dire. Je crois qu’on est tous dans le même bateau ici, et c’est pas au sens propre qu’il faut le prendre là !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:27

Coxynel a écrit:
Un hochement de tête songeur agita Coxynel tandis que son ami évoquait la monotonie de la vie en mer. Une étendue d'eau à perte de vue, se sentir seul au monde au milieu de nul part, c'est justement ce qui lui plaisait à elle. Evidemment, s'amuser un peu avec les canons serait une distraction plus qu'appréciable mais l'occasion ne s'était pas présentée. Et c'est sur cet entre-fait, qu'elle déboucha la bouteille qui fut immédiatement placée près du Champenois.

T'as vraiment des goûts de fille quand même. Un jour, faudra essayer de boire des trucs d'homme !

Alors pour avoir oser dire ça, l'animal risquait de prendre cher. Mais une conversation avec Kelso, sans remettre - à un moment donné - sa virilité en cause, c'était comme une coupe de glace sans crème fouettée... Totalement inconcevable pour le fomme !

Un sourire se dessina sur son visage et elle répondit plus sérieusement aux questions qui lui avaient été posées.


Tu plaisantes !
Je suis heureuse, je me sens comme un poisson dans l'eau. C'est une sensation de liberté que je n'avais jamais ressenti avant. Tu n'es plus bridé par de quelconques contraintes. Tu respires, tu ne t'embêtes pas et ne t'encombres pas des poids que tu peux avoir à terre, des pleureuses toujours à se plaindre et qui te fatiguent continuellement, des chercheurs d'embrouilles, de tous les empêcheurs de tourner en rond. Personne ne te dicte ta conduite. Tu es libre.

Non vraiment, j'aimerais ne plus jamais retourner à terre. Il n'y a que des pignoufs qui s'y trouve... ou presque ! Ici, je suis bien.

Et puis, tu sais, je n'ai plus rien qui m'attend en Champagne. J'ai des amis, certes, mais on peut s'écrire pour prendre des nouvelles. D'ailleurs, je ne m'y sentais plus très bien depuis un moment. Tu me diras, ce n'est pas plus vert ailleurs...


Sourit, en portant à ses lèvres un verre d'alcool épicé, servi au préalable,

Il n'y a qu'à voir notre belle terre d'asile...

Un léger soupir s'échappa de ses lèvres tandis que ses yeux vrillèrent un instant.

Si j'étais restée là-bas... Puis l'armée, vu ce qu'elle m'a apportée, je m'en passe très bien, crois-moi...

Nul besoin d'en dire plus. Tous deux en avaient vaguement parlé une fois... Il suffit parfois d'un petit geste pour que la souffrance s'arrête. Mais Coxynel balaya rapidement les mauvais souvenirs. A quoi bon ressasser le passé ?

Je pense que j'ai tout ce qu'il me faut. Manon te dira qu'il lui manque son chat par contre., déclara-t-elle avant de reprendre, Ah si, je sais ce qui ne serait pas du luxe ! Il faudrait recruter un cuisinier... Ou bien que l'un de vous se mette à la cuisine. Parce que bon, c'est pas terrible quand même à ce niveau là.

Elle le regarda amusée, se mordillant la lèvre pour ne pas rire et qu'il ne le prenne mal puis sorte furax.

Tu n'as pas envie d'apprendre à faire la popote ? Si tu t'ennuies, ce serait un bon moyen de passer le temps. Pense au bien-être de l'équipe ! Tu passerais pour un Dieu... Kelsounet le Magnifique ! L'homme qui émoustillerait nos papilles !

Son sourire s'élargit un peu plus à l'évocation du surnom...

Puis avec un petit chapeau sur la tête, tu serais très beau !

Attention, compliment en vue...

Mais sinon, j'y pense ! Tes babioles remontées à la surface, tu devrais les revendre... Tu leur trouves une histoire mythique, un brin fantastique, et tu revends cela une blinde au premier pécore venu.

Coxynel allait bien réussir à stimuler le côté oursin, et un peu près de ses sous, - faut bien appeler un chat, un chat - de son compagnon de galère.


Mais toi, à part l'ennui qui te guette et ta cabine trop petite, manques-tu de quelque chose ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:28

Kelso a écrit:
Que tu dis que tu n’as rien qui t’attends. Bon, en même temps, le seul homme qui pense à toi comme une femme, c’est moi donc tu as de la chance, je suis la !

Révélation tout de même. Il venait tout juste de lui avouer qu’il la voyait enfin comme une femme, d’ailleurs, il s’empressa de rebondir sur cette énième remarque quant à sa virilité. Pourquoi le vin d’Anjou serait il uniquement pour les femmes, encore une connerie plus grosse que la bonbonnière.

Je laisse mon côté femme ressortir et toi tu l’as mis où ton côté femme espèce de fomme ambulant. Tu peux donner des conseils ou des remarques sur moi, qui au passage suis merveilleusement désirable auprès de la gente féminine.

Vexé comme un poux, il but cul sec son verre, tordant le nez.

Puis il tapa sur la table dans un élan de rire.


Très bonne idée bordel ! Je vais vendre mes merdouilles aux premières pécore qui réfléchit avec ces braies, pour me faire des sous. Au pire, je vendrais à l’équipage. Entre nous, ils n’ont pas l’air très fute-fute. M’enfin, on leur demande pas d’être intelligent tu me dira, c’est comme le militaire ça.

J‘ai en possession un livre antique, qui a dut appartenir à un capitaine car j‘ai remarque qu‘il y a une carte au trésor dessus, intéressée poupée ?


C’était toujours très jouissif d’attaquer la blonde sur l’armée. C’est qu’elle y avait pensé un bon bout de temps. Et puis pour autre chose aussi. C’était un bon moyen de la faire sourire et d’éviter de repenser à sa vie d’avant.

Je t’emmerde.

Cette réponse, c’était uniquement pour répondre au fait qu’il pourrait apprendre à cuisiner. C’était un truc de bonne femme et il en était fier de le rappeler chaque jours. Un brin nostalgique en pensant à sa vassale Suzette qui popotait comme une reine et c’était peu dire. Elle avait des qualités indéniables pour lui concocter des bons petits plats. La fois où il lui avait fait une remarque et qu’il c’était retrouvé à manger de l’oignon.

Levant le poing.


Kelso Le Magnifique, celui qui émoustillent les papilles et plus si affinités de ces dames. Kelso le Libérateur des ceintures de chastetés. Je suis déjà très beau sans toque immonde sur le crâne. Madame la Baronne, je possède déjà un chapeau et c’est pas une toque, c’est un chapeau de pirate, de vrai comme dirai mon neveu.

Et la, la dernière question raisonna dans son esprit. Il s’empressa de reprendre un coup à boire.

Maintenant que tu en parles. Je manque effectivement de quelque chose.

Il sourit aussi bêtement que possible.

Tu partagerais pas ta GRANDE cabine avec moi dis ? Tu ne voudrais pas me retrouver avec le dos bloqué tellement ma paillasse est dure. Tu as l’habitude de vivre dans la pauvreté avec l’armée. Ca te changera pas beaucoup.

Ou alors, je dors avec toi … ahum.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:28

Coxynel a écrit:
Comment faire déguerpir la morosité d'un Kelso en moins de deux ? Le titiller un peu sur sa virilité et le brancher sur une histoire de pognon. Le jeune homme, piqué au vif, la renvoya illico presto dans ses 15 mètres, ce qui eut pour effet de faire rire Coxynel. Y a pas à dire, entre ces deux là, c'était de l'amitié vache ! Pas vexée pour deux sous de ce qu'il lui disait, elle lui répondit d'un air faussement sérieux.

Tu sais, le manque de féminité est un travail de tous les jours, ça s'entretient. Que crois-tu ? C'est pas donné à tout le monde !

Par contre, je te saurais gré de ne pas trop insulter les soldats. Ca aussi, ça s'entretient plus qu'on ne le croit.
, dit-elle amusée. Puis le père de ma fille en était un, je te ferais signe, et un ami à toi qui plus est ! Tu devrais avoir honte de critiquer les militaires. Sans compter que quelques amis communs le sont ou l'ont été aussi. Quant aux filles, je ne te conseille même pas d'aller leur dire qu'elles ne sont pas fûtées. Si elles te passent par dessus bord, faudra pas venir te plaindre. Et l'animal légendaire qu'elles pêcheront et revendront à des pécores, ce sera Kelso le Magnifique éparpillé en milliers de morceaux, bouffés et prédigérés par un Kraken.

La blonde descendit son verre un sourire aux lèvres avant de remplir à nouveau le gobelet et de s'envoyer une guimauve - précédemment extraite de sa poche - dans la bouche... Cette dernière passa de travers lorsqu'elle entendit la suite. Coxynel toussa grassement et manqua de s'étouffer.
Bondieu !
Ce n'est pas l'histoire du chapeau qui l'étouffa - vrai qu'il était beau son chapeau -, ni même le fait qu'il l'appelle Baronne - enfin si un peu mais à côté des propos qui suivirent, ce n'était rien - mais bel et bien le fait qu'il lui demande de lui prêter sa cabine sans honte.


Tu mériterais de te faire sortir à coup de chausses dans le derrière ! Si tu dors dans ma cabine, moi je dors où ? Et si je dois la partager avec toi, où est l'intérêt d'avoir une grande pièce si c'est pour qu'on me la squatte ?

Elle fit une pose, le verre se porta machinalement à ses lèvres puis fut reposé vide sur le coin de table.

Il n'y a pas de place pour une seconde personne, pas de place pour une seconde paillasse. C'est l'endroit pour le capitaine, si tu veux cette pièce, deviens capitaine et nous en reparlerons à ce moment là. Je me cherche un second, tu sais. Et puis tu n'es pas une mauviette, tu es grand, fort, costaud, pas le genre d'homme à se faire mal au dos d'un rien, n'est-ce pas ! Si ?


Et toc ! Après ça, sûr qu'il ne pourrait pas persévérer !
La blonde bonbonnière tira une autre guimauve de sa poche tandis qu'un liquide légèrement ambré venait colorer le verre une nouvelle fois.
Mais en y réfléchissant, ils pouvaient peut-être user d'un échange de bons procédés ensemble. Elle lui donne ce qu'il veut, il lui donne ce dont elle a besoin.
Entre bons amis, ils devraient y avoir moyen de s'entendre.
...


Ou alors, je serais peut-être plus disposée à te la prêter contre services rendus. Tu as le droit de venir t'y reposer quelques heures, en échange de, je ne sais pas, disons quelques services.

Coxynel fit une petite pause, se grattouillant la tête pour réfléchir.

Disons que tu pourrais enlever les coquillages et les algues de la coque la prochaine fois que le bateau sera mis en cale sèche. Le tout, au cure-dent évidemment parce que le bois est rare et m'a coûté une blinde... Héhéhé, malin l'animal... dans le genre travail pénible et fastidieux, il n'y a pas mieux. J'ai également beaucoup de retard pour la gestion courante de Chalancey et d'Ussy-sur-Marne. Si tu peux reprendre les livres de comptes de Txabi et Brewen, cela m'arrangerait. Il faut organiser les récoltes, la levée d'impôts, attribuer les dons aux plus nécessiteux et j'en oublie. Puis les chiffres, ce n'est pas trop mon truc, tu sais bien. Et enfin, je suis sûre que Manon serait contente de passer quelques jours avec toi.

L'index vint caresser une joue pensive. A priori, elle n'avait rien oublier... Une cabine de chef, ça se mérite... et si ce n'était pas le genre de services auxquels s'attendait le Champenois, la blonde, elle, était bien loin de se douter du sens réel des propos de Kelso.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:28

Kelso a écrit:
Un ami, un ami, c’est vite dit toussa ! C’était surtout un camarade de mauvaise posture en fait. Quand j’y pense, il avait le don de se fourrer dans des situations assez spéciales. Vassal de Gerberos … quand même, fallait se donner la peine d’être détesté à l’époque. M’enfin, il a du avoir un brin de lucidité lorsqu’il lui a refilé cette seigneurie.

Si, c’était un ami et fidèle en plus. Ca devenait rare de trouver ce genre de bonhomme. Qu’importe, à force de parler du passé, on se perd. Il préféra se prendre une bonne gorgée de ce vin, pas si infâme que prévus.

Moi ? Me jeter par-dessus bord ? Tsss. Qu’elles ne s’avisent de poser leu main surement souillé sur moi. Je suis quelqu’un de très précieux dans tous les sens du terme. Et Aristote sait que je te manquerait si jamais je venais à sauter par-dessus bord moi-même.

Haussement d’épaule. Décidément, la Coxy quand elle ne voulait pas comprendre, elle ne comprenait pas pour un denier. A se demander comment le Polibe avait réussit à l’amener dans sa couche et lui faire un enfant. Il avait du se jouer la vie, pauvre de lui. Il ricana en imaginant déjà la scène. C’est que la demoiselle se donné soit la peine de pas vouloir comprendre soit elle ne comprenait vraiment pas. Il se gratta la tête, la regarda et resta sans voix.

Un second pour faire quoi ? Tu pourrai me proposer au moins, je rêve de tenir la barre.

Un second à quoi ? Il n’aimait pas passer en second, c’était insultant.

Et je te prierai de garder tes commentaires pour toi. Gare à ton cul Coxygel, que ca ne soit pas moi qui te le bourre comme il se doit. Mauviette … n‘as-tu pas honte de m‘insulter ainsi ? Venir dans ma cabine et m‘insulter alors que je partage gracieusement avec toi des victuailles ? Tu es une ingrate et tu mériterais de crever le bec ouvert dans une cellule.

En colère qu’elle nous l’avait mis ! Il se calma légèrement quand il entendit qu’il pourrait lui rendre service. Finalement, Coxy la chaste était peut être pas une cause perdue.

…..
…..

Définitivement perdue en fin de compte.

Up une perche de tendue, une remarque en pleine poire.


Pour sur que tu ne sais pas compter. Déjà que tu as grande difficulté à aligner deux mots, je n’espérais pas que tu me dise savoir compter. Txabi et Breen quoi ? Ca sort d’où ces noms ? C’est Breton ça non ? Miséricorde, tu me déçois de plus en plus. Se sont des sauvages la bas. Ils n’ont surement pas compris qu’il fallait boire dans une chope et non pas la jeter ! Et tu leur confis tes comptes ?!

Il s’en étouffa en écoutant la suite. Sans intérêt de nettoyer une coque puisqu’elle se resalit quasiment aussitôt. N’importe quoi cette bonne femme. En revanche, garder Manon, là, il sourit et acquiesça. C’était sa princesse, bien entendu qu’il prendrait plaisir à aller jouer avec elle.

Sinon, je pourrai te rendre service en te faisant l’amour.

Au moins c’était clair !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coxynel
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 585
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   Ven 22 Avr - 7:29

Coxynel a écrit:
Sourire de circonstance lorsqu'il s'énerve... Tellement facile ! La blonde est taquine avec les gens qu'elle apprécie, et leur envoyer des boutades, et des petites vacheries, fait parti de ces petits plaisirs qu'offre la vie afin de la rendre plus agréable. Charrier, elle aime ! Et une chose est sûre, Kelso le lui rend bien. Sûrement pour ça d'ailleurs qu'ils sont potes malgré que tout les oppose, ou presque... Elle, la fille qui n'a rien d'une fille et lui le gars - qui aux yeux de beaucoup de femmes - est un homme, un vrai, mais qui aux yeux de Coxynel reste plus féminin qu'elle-même, taillé comme un sushi et branlé comme un cure-dent.

Aussi lorsqu'il se propose de lui rendre service, de se dévouer comme on dit, l'animal lève un sourcil... Ah quoiquoi récapépéte un peu ? Elle déglutit. Hein ? Les doigts se glissent dans la chevelure blonde un peu en bataille en guise de réflexion.

Mmhhh...
C'est vrai qu'en y réfléchissant, ça fait très longtemps... Combien ? six mois ? non... Plus ! Sûr, tant que ça ? Ah oui, quand même !
Est-ce que ça lui manque ? Pas vraiment ! D'aucun diront "mauvaises expériences". A ceux-là, elle répondrait non. D'autres parleront d'elle en usant des termes "frigide" ou "glaçon"... Mmmhhh pas faux ! Mais, la réalité vraie dans toute cette histoire, c'est que la demoiselle - qui n'est d'ailleurs plus très jeune - a des valeurs. Oui des valeurs, parfaitement. Elle ne s'acoquine pas avec le premier venu, ne s'allonge pas pour un joli minois charmeur plein de belles paroles. Non, rien de tout ça avec elle. La bonbonnière n'est peut-être pas femme à compliments ni femme tout court d'ailleurs, mais pour la mettre dans son lit, il faut l'apprivoiser !

Que faire et que dire ? L'ignorante ? Ca oui, elle sait faire !


Ouep, Brewen est breton, Txabi basque. Ce sont les seuls qui ont réussi les entretiens pour se mettre à mon service... Ou qui ont bien voulu ! Brewen n'est pas bête pour un breton, des fois j'ai même du mal à croire qu'il l'est ! Mais tu penses bien que lorsqu'il s'est ainsi présenté à moi, j'ai failli m'étouffer ! Ben oui quoi, la Champenoise, elle aime les bretons autant que les Artésiens... C'est pour dire ! Txabi, je comprends un mot sur deux quand il parle mais il s'occupe bien du domaine, c'est tout ce qui m'importe. Puis les comptes et moi ça fait deux, tu sais bien.

Voilà, elle s'en sortait pas mal ! Politique de l'autruche ! Pareil que lorsqu'elle avait appris qu'elle était enceinte. Je fais semblant de ne rien avoir entendu et tout va bien.

Mais d'un autre côté... c'est vrai que ça faisait très longtemps...
Oui mais non !
Puis mince, elle ne pouvait pas nier avoir entendu, surtout qu'il était marié, et qu'elle-même n'était pas un champ de labour où l'on venait passer la charrue à l'occasion pour rendre service ! C'était blessant en y réfléchissant.


Et ta femme, tu crois que ça va lui rendre service ?

Toc ! C'est fin, ça se mange sans faim. Mais en même temps c'est vrai !

Coxynel, circonspecte, se ressert un verre, le fait tourner sur la table puis reporte son regard sur son comparse champenois.


T'es pas sérieux ? Question purement rhétorique ? Allez savoir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rp] Mon beau petit bâteau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rp] Mon beau petit bâteau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'un petit gâteau
» Joyeux anniversaire au plus fort, au plus beau, au plus petit !
» Le Petit Bouchon à Boisbriand
» le petit lapin et les webradios
» [Aide] Aide sur le Français. (petit cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château de sable :: La "caverne de la rose d'or" :: Essais-
Sauter vers: